Le Nyckelharpa

  le Livre d'or

déjà  visiteurs -

Passez faire un tour sur le forum également

Pour acheter la méthode de nyckelharpa (Le Livre de Chevet) ou les différents Livrets, contacter la Compagnie de l'Essaim

Le nyckelharpa est un instrument traditionnel suédois dont on retrouve la trace dès le XIV° siècle (cf histoire). Instrument à cordes (“harpa” étant sans doute le terme générique pour ceux-ci) et à touches (“nyckel”), il fait partie de la famille des vièles. Sa particularité est de posséder un clavier muni, selon la période de laquelle il date, d’une, deux, trois, ou quatre rangées de touches, comme la vielle à roue (“hurdy gurdy” des anglais). Comme sur celle-ci, chaque touche dispose d’un sautereau (petite pièce de bois perpendiculaire à la touche) qui vient s’appuyer sur la corde pour en limiter la longueur vibrante. L’autre particularité du nyckelharpa est d’avoir des cordes sympathiques (12 sur les versions modernes). Ces cordes se trouvent en dessous des cordes mélodiques (celles que l’on frotte avec l’archet) et n’entrent en vibration qu’en fonction des notes jouées, par résonnance (par “sympathie”). Ces cordes donnent au son du nyckelharpa une certaine “ampleur”, proche de la réverbération de certains lieux. Il existe, dans le monde (et notamment en Inde) beaucoup d’instruments à cordes sympathiques (sitar, sarangî, rubab, vir?elle à roue, .....). En France, on parlait, à l’époque, d’’instruments “d’amour” (violon, quinton, viole,...) pour désigner ces instruments à cordes sympathiques.
Comme beaucoup d’autres instruments et répertoires traditionnels, le nyckelharpa et la musique scandinave ont bénéficié du grand élan d’intérêt des années 70 (souvenez vous d’Alan Stivell !). Depuis, l’intrument lui-même, mais aussi le répertoire ont beaucoup évolué. On retrouve le nyckelharpa dans beaucoup de formations musicales, du classique au metal, certaines étant parfois surprenantes ( voyez In Extremo pour ne citer qu’eux).
C’est surtout la richesse des sonorités qui séduit dans le nyckelharpa, et qui faisait dire à un musicien (qui pourrait me dire lequel ?) que ce n’était pas simplement un instrument, mais tout un orchestre. (edit du 4/11/2014: ça y est, j'ai retrouvé en relisant quelques pages du site... Il s'agit d'un texte d'Anders Rosen sur l'histoire du nyckelharpa que vous trouverez ici )